Xyorion

Vous gardiens, venez découvrir les mondes !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Black Rock Shooter

Aller en bas 
AuteurMessage
Black Rock Shooter

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 03/01/2010
Age : 26
Localisation : En quoi ça te concerne?

Passe
Apprenti Gardien(ne) ou Gardien(ne) à 100% ?: Mais oui mais oui...si vous le dites, c'est que c'est vrai...
Pouvoirs ::
Niveau:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Black Rock Shooter   Lun 4 Jan - 15:23

.:Votre perso:.


Nom: nada...
Prénom: Black Rock Shooter
Surnom: Black, Rock ou Shooter, au choix. Bien qu'elle préfère soit son nom complet, soit Shooter, limite Black si elle vous aime bien.

Age: 17 ans

Pouvoirs:
- Cyborg: Peut transformer son bras en arme hyperperfectionner, d'une puissance supérieure à un genre canon nucléaire portatif.
- Invocation: Peut faire apparaitre un simple sabre japonnais à tout moment.
- Cyborg: Contrôle à distance tout matérielle informatique et machines diverses et variées.
- Analyse: peut analyser toute chose d'un seul regard, se pouvoir n'est pas permanent mais sur commande, il ne concerne que son oeil gauche.

Description physique:
Tout en elle inspire la crainte, ses vêtements singulier d'abord, son attitude ensuite. Un haut de maillot de bain en triangle noir, un mini short avec ceinture et une grande cape avec capuchon toute déchirer en bas lui donne un air de mercenaire agérie, plus convaincante que Lara Croft et tout aussi bien foutue qu'une nana de DOA (Dead Or Alive). D'une grâce attirante mais un brin masculine, Black Rock Shooter n'est pas l'égérie du glam et de la féminité mais rien ne dit qu'elle ne passe pas des heures à faire et à refaire ses deux jolies couettes, seules gardiennes de ses cheveux long et noir de jais qui semble vouloir désespérément atteindre ses pieds qui s'arrête néanmoins sagement à ses genoux. Longueur déjà tout a fait convenable. Cotés cyborg, des explications s'imposent. Non, elle n'est pas entièrement informatique! Seule son bras et son oeil gauche sont robotiques, le reste est de chair et de sang. Ce bras justement, peut prendre deux formes, l'une inhumaine avec l'aspect d'une arme monstrueuse ou un bras tout ce qu'il y a de plus normale, mise à part que la peau est synthétique et particulièrement froide, si elle venait essayer de l'entamer avec un couteau, on ne trouverai que des câbles. Son visage, fin et décidée, et d'une pâleur cadavérique mais qui va très bien avec l'aura de la jeune fille, ses cheveux noirs encadrent sa tête et une mèche lui tombe gentiment entre les deux yeux, sans pour autant gêner sa vision. Elle n'est aucune atteinte de déficiente visuelle, c'est même le contraire. De l'œil droit, elle voit tout se qu'un humain normal voit, du gauche, elle décèle tout ce qui n'est pas visible à l'œil nu et sa vision est d'une précision telle qu'à 500 mètre elle voit encore très bien. Sinon, c'est deux yeux sont bleu, un très beau bleu, métallique mais profond, froid et envoutant. Globalement, elle est plutôt belle, après chacun ses gouts, si l'étrangeté et l'aspect solitaire ne vous repousse pas, elle sera peut être l'objet de toute vos pensées.

Signe particulier:
Une flamme bleu « brule » continuellement à l'intérieur et à l'extérieur de l'œil gauche de la jeune cyborg.

Description morale:
Dans le fond, c'est quelqu'un de sympathique, autour, c'est une autre affaire. Légèrement agressive, Black Rock Shooter est une fille solitaire et méfiante. Bien dans sa peau, elle ne souffre d'aucun complexe et déteste qu'on la prenne trop en pitié. Franche, sincère et détestant l'hypocrisie, c'est une fille simple et pas du tout embêtante. Avec un sens bien à elle de l'honneur, elle déteste les traitres et les trahisons sont des crimes passible de mort et même bien pire. Si vous lui demandez de l'aide, elle vous l'apportera sans problème. C'est pas le Diable! Seulement, elle aime pas qu'on l'emmerde ou qu'on vienne la voir pour rien. Elle se s'en très bien seule mais est aussi capable de parler, de ce faire des amis et d'avoir une vie sociale normale. Après, elle a une mentalité de mercenaire, t'es client, tu paye, tu propose un contrat et là, c'est clair, elle fait son job. Mais sa ne l'empêchera pas de vous mépriser. Elle est humaine donc elle a des sentiments, après elle n'extériorise pas trop. Enfin, elle se gênera pas pour rigoler si vous faites une plaisanterie, bonne ou pas d'ailleurs. Se sentant plus proche d'un public masculins, elle n'est pas très très accroc au commérage de fifille et une sortie entre potes la tente vachement plus. Pourtant, elle a de temps en temps des petites tendances SM vis à vis de son bras gauche, source de mépris intolérable chez les gens et qui la blesse vraiment, elle risque fort de vous faire regrettez ce que vous avez dit mais elle y repensera beaucoup plus tard et elle a déjà essayer, par le passé, de se couper le à coup de sabre mais vu l'avortement totale de l'entreprise, elle s'en prend parfois à l'autre bras. Avec les amis, c'est la personne rêver, serviable, chaleureuse, sympathique, un brin garçon manquer mais toujours prête à aider! Avec les ennemis, c'est différent, il y a deux sorte d'ennemi, les ennemis par contrat, juste parce que vous êtes pas du même bord que le client, et là, c'est juste de l'indifférence, si on lui demande de vous tuez, elle le fera sans hésitez mais pas par méchanceté. Puis les ennemis personnelles...là, ça ce passe mal...elle fera tout pour vous faire du mal et finira peut-être par vous tuez...mais les ennemis de cours, elle ira peut-être jusqu'à vous témoigner de l'affection, juste pour vous énervez. « Soit capable d'aimer tes ennemis juste pour les énervez », « Marche ou Crève » ou « Être toujours du cotés des vainqueurs » sont de ses devises. Que dire d'autre...si vous connaissait des militaires, Shooter est un peu comme ça avec de très lointaines manières de bourg.

Aime, Aime pas: Détestant les piscines, seules les sources d'eau chaudes sont sa tasse de thé. Ce quelle n'aime pas, ce sont le hypocrites, les mauviettes et les traitres.

Histoire:
Raconter mon histoire?! Non mais vous voulez pas mon numéro de SECU aussi?! Je sais ça s'écrit pas comme ça. Bon enfin, si je résume trop, vous connaitrez pas bien ma super vie mais y a pas assez pour faire de vrai chapitre...

Chapitre 1: Comme les autres

Vous connaissez ses gosses toujours en désaccord avec leur parents. Richissime mais pas content, qui préfère les trucs simples aux réceptions mondaines. Donc v'là. Je fais partis de ceux là. Mes vieux m'énervent et je préfère trainer avec des gens de mon age dans des quatiers populaires, faires une parties de basket, aller au cinéma et aller boire autre chose que du thé dans un bar ou encore aller en boite avec des potes. Bref, je veux vivres! Si ça vous plais pas tant pis! Donc je passe mon temps à fuguer et à me faire retrouver par les autorités, en même tant. Quand t'es fille d'un banquier et que tout le monde connait ta tête, des tonnes de gens sont là pour vous dire que vous vivez à telle ou telle endroit. Enfin bref, la seule chose qui est bien, c'est que chez moi, je fais ce que je veux. Je conduis les voitures que je veux, j'ai un maitre d'armes personnelle et des domestiques. Hier, je me suis fait convoquée par mes géniteurs et ils m'ont demander d'aux moins assister à l'ouverture d'un nouveau centre commerciale, que eux ne pouvait pas et tout et tout. J'ai accepté!

Chapitre 2: Hol Up

Si j'avais su! Au départ, c'était juste un truc chiant...je devait assister à une sorte de bal. Un truc simple, c'est tout. Mais ça a dégénérer! Des opposants au régime politique ont pris au otages tout le ramassis de aristocrates véreux et d'exploiteurs patenté, évidemment, je faisais partit du lot! Ils décidèrent de demander une rançon pour chacun de nous...mais les autorités essayèrent de prendre d'assaut le bâtiment, le réduisant en cendres. A partir de là, débâcle totalement, et que ça cours dans tout les sens. Les résistants fuyaient et les nobles couraient partout, loin de leur dignité habituelle. Et je crois que je m'en serait sortit si un mur ne s'était pas effondrer. J'ai été ensevelie sous les décombres. Je ne sentais plus toute la partie gauche de mon corps, une chose étrange, quelqu'un avait volontairement fait exploser le mur, juste au moment où j'étais dessous et je pus voir un type avec un instrument qui devait servie=r de détonateur à distance. Malheureusement, petit à petit, je sombrais dans les ténèbres...

Chapitre 3: Renaissance

- Bienvenue au musée des horreurs, princesse!

Ce fut la première chose que j'entendis. Je me réveilla dans une sorte d'usine désaffectée, allongée sur un lit d'opération avec un type roux pas du tout rassurant. Un grand sourire ornait son visage et il semblai fier de sa réplique. Je ne me rappelais de rien...

- Où suis-je?
- Dans le secteur 7 des bas fonds de notre grande et belle capitale! Centre de la mafia et reine du crimes! C'est l'endroit le plus in-sécuritaire du monde! L'argent achète-
- Ta gueule Rafi! T'es gonflant à force!

Un jeune homme au allure de gravure de mode venait de cloué le bec au rouquin au allure de savant fou. Il semblait surexcité et se sourire quasi macabre le rendait très effrayant, il ne cessait de me tourner autour comme si j'étais une bête curieuse! Brrrr...l'autre était nettement moins inquiétant, blond aux yeux vert étincelant, je me rappelait l'avoir vu en couverture de tout les journaux il y a quelque temps. Mannequin portée disparu dans un crash aérien...

- Ma création ne doit pas me désobéir! Je suis un génie!
- Tu passe pour un dingue à sautiller partout!
- Il est fort possible qu'il le soit...

Un autre personnage entra en scène, une jeune femme blonde dont la peau translucide laissait entrevoir des câbles microscopique et colorés. Elle était très belle et ses cheveux blonds, courts, couvraient toute une partie de son visage.

- Je me nomme Marie, déclara la nouvelle venue.
- Blondie fait son show...répliqua tranquillement le mannequin.
- Johan, si tu pouvais aussi la fermé! Rafi au moins est utile!
- C'est qui qui la ramené?!
- Y a t'il quelqu'un de normale qui pourrait m'expliquer calmement la situation? Demandai-je posément.
- En deux mots, t'étais morte ensevelis sous une tonne de béton quand je t'ai retrouver, tu respirais encore et Rafi, le rouquin, aurait pu faire quelque chose. Donc je t'est ramenée ici, Rafi a passé deux jours à te rafistolée sans pouvoir sauver ton bras. Maintenant, tu est une arme ultra perfectionnée à toi toute seule et tu vas servir la cause des gens ici présent.

J'étais abasourdie, Rafi glissa un vague « ça fait pas trop d'information d'un coup » en me regardait fixement. Je ne comprenais pas grand chose.

- C'est quoi ce délire...
- C'est ce qu'on appelle la réalité!

Je voulu me relever et partir mais mon bras me sembla étrangement lourd, je finis par le trainer et trébucher pour aller mordre la poussière. Johan me rattrapa juste à temps.

- Doucement, faudrait pas que tu rejette la greffe!

Mais c'est sure ses parole que m'évanouis...

Chapitre 4: Et puis la vie continue

3 mois plus tard, sur une moto roulant à plein gaz sur un périphérique désert...

- T'a comprit le truc?
- Ouaip, faut pas que je tire de trop près et surtout évitée tout contact avec de la flotte.
- Ça, c'est compris et sinon pour ton histoire?
- Mes vieux m'ont envoyé à l'abattoir dans un immeuble piégé, j'ai été grièvement blessée et tu m'a sauver la vie. Rafi n'a rien pu faire pour mon bras et l'a transformer en arme.
- Les commanditaires étaient tes parents, au yeux du monde, tu est morte!

C'était étrange à entendre, ils avaient été pressé de m'entérée et j'avoue que ma nouvelle condition ne me déplaisait pas, je venais de remplir une mission avec Johan, tuer des informateur traitre et maintenant on allait manger un morceau dans un resto du coin avant de rentrer. Le resto était sympathique et chaleureux, pas de risque d'être arrêtés, le patron était un amis. Ça faisait 3 mois que j'étais avec eux, Rafi, le génie de l'informatique qui n'avait plus toute ça tête, Marie, la prostitué qui soit disant avait été la maitresse du président de je-sais-plus-trop-quoi et qui était devenue la compagne de Rafi et puis Johan...mon Johan, ça avait coulé de source et nous étions ensemble que depuis quelque semaines mais j'étais tomber amoureuse de plus dès que je m'étais réveiller. Lui était un mannequin de renom dont la mafia avait juré la mort, seul être totalement humain du groupe, il n'en restait pas très beau. Et puis il y avait les autres...tout les autres de l'organisation, plus une joyeuse bande de révolutionnaire du dimanche qu'autre chose mais quand même de sacré tueur. C'est avec eux que je suis maintenant, et que je resterais. Bref, ma vie était faites de meurtres, traques, course poursuite, nuit bien arrosée et mes pensées remplit de missions et des yeux de Johan. Je crois que je pourrait le regarder toute la journée, la nuit et encore d'autre nuit et d'autre jour...

- Qu'est ce que tu regarde?
- Toi.
- Et pourquoi? ajouta t'il en souriant.
- Parce que tu est superbe et j'ai une chance folle d'être ta petite amie.
- Juste pour ça? C'est logique, j'étais mannequin.
- J'imagine, mais j'chuis fière d'être enviée.
- Donc tu ne m'aime pas?
- Mais si idiot!

Pff...il a le don de m'éblouir, me calmer et me mettre en colère. Tout ça a la fois, je sais, ça n'a pas de sens et c'est contradictoire mais enfin...

Chapitre 5: juste Shooter, les bonne choses finissent mal...

1 semaine plus tard.

- Je suis rentrée!

J'étais joyeuse, le fait d'avoir encore tuée des gens n'avait pas enlever à ma bonne humeur, j'enlevai le casque de moto que j'avais encore et regarda la petite troupe amassée au centre du salon.

- Quoi? Qu'est ce qui se passe?

Je posa le casque sur la table et chercha de ses yeux le regard émeraude de Johan qui détourna immédiatement les yeux. Un homme entra et voulu me prendre par le bras.

- Lache-moi toi!

Je ne le connaissait pas et je l'avais brusquement poussé, m'étant réfugié dans l'angle de la pièce, j'avais transformée mon bras en arme et je le tenais en joug, il me sourit.

- Exactement comme vous l'aviez dit, technologie de pointe! Un vrai chef-d'œuvre!
- Qu'est ce qu'il veut?! Mais dites quelque chose!

Le silence total.

- Ce fils de pute de Rafi t'a vendu au salaud que tu tient à distance, cracha t'il en foudroyant le rouquin, t'a changé de propriétaire.
- QUOI?! M'exclamai-je.
- Ne rejette pas la faute sur lui Johan, apaisa Marie.
- C'est de sa faute! Qui lui a demander de faire un truc pareil?!
- ARRETEZ DE PARLER DE MOI COMME SI J'ETAIS UN OBJET!
- Shooter, c'est tout ce qu'il voit en toi.

Ce nom, bien que péjoratif, prenait un sens différent maintenant, pointant mon arme vers Rafi, je me préparais à tirer.

- C'était donc ça...
- Arrête! S'écria la voix haut perché de la blonde.
- Je préfère crever qu'avoir à te recroiser.

C'était Johan qui venait de parler. Si je tirais, c'était le bâtiment entier qui y passait. Comme avaient-ils pu...je n'avais aucun scrupules, ils étaient aussi sales que les gens que j'assassinais. Est-ce que le mannequin que j'aimai tant m'aimait vraiment, est-ce que tout cela n'était qu'un piège, est ce que Rafi n'avait fait tout ça que pour cette instant, est-ce qu'il ne me considérait vraiment comme une simple machine que l'on échange?! J'avais tiré.

Chapitre 6: L'armée...Black

Je m'étais rendu compte que j'avais cesser de vieillir, ça faisait 1 an que j'avais tuée les autres. Je me sentais un peu seul au début mais à chaque fois que je repensait à eux...j'avais mal, je me sentais trahi...Pour subvenir à mes besoins et parce que je n'avais rien d'autre à faire, je m'étais engager dans l'armer. Chaque jour, je tuais des gens pour des idéaux que je ne connaissait même pas. Néanmoin, mes camarades d'infortunes étaient réglo, ils savaient que tout le monde se foutaient de notre vie, que les gars d'en face étaient dans la même situation et que c'était manger ou être manger. Alors on mangeais. Marche ou crève. Ça m'allais bien, j'étais rapidement montée en grade et le fait que je sois une femme ne dérangeait plus personne, quand à mon bras, la moitié des gars avait le même, en moins puissant et en démontables mais c'était assez commun. De toutes façon, on s'en foutait. On était payer pour ça alors on faisait notre job. Point barre. Commandante Black. Shooter était un mauvais souvenirs et Black était très bien comme nom. Commun et sans histoire.

Chapitre 7: Rock.

« A crazy life for a crazy girl ». Du tout moi, la guerre était fini. Mon argent aussi et je n'avais trouver que l'emploi de tueuse à gage. Ça me convenait à fond, j'étais mon propre patron et malgré que l'on m'ait souvent demandée de rejoindre un gang, j'avais refuser. Les blessures des souvenirs, tout ça, c'était juste des souvenirs. Y repenser ne me faisait rien et j'aimais bien me rappeler de ces passes de ma vie. Rafi, Johan et Marie. Je savais maintenant que Johan m'aimait vraiment et qu'il avait lancer ça car il se méprisait, que Rafi avait été forcé de faire ça et que Marie avait suivie, par amour pour lui, tout simplement. Depuis Johan, j'avais eu des amourettes de passages, rien de sérieux, non pas que je me sentais encore sous son emprise ou que je ne voulais pas m'engager, c'était juste que les gars avec qui jetait n'étaient pas sérieux non plus et don v'là, c'était pour le fun. À oui, je faisait de la chanson à un moment, du rock, donc nouveau truc, nouveau nom, ça devenait une traditions. Donc Rock, tout simplement. On me proposais beaucoup de contras et j'étais très prise, donc j'ai arrêter mais à l'occasion, je le referais peut-être.

Chapitre 8: Fin

BOUM! Ça, c'était moi! C'est pas tout les jours que je m'introduis dans un QG ennemis juste pour le plaisir mais là, c'était tentant. Je suis sure que je vais trouver des gens qui me payeront pour ça. C'est de la tarte pour l'instant, c'est pas à coup de sniper que vous aller me faire peur les mecs!

- Bouh! Vous vous pissez dessus ou quoi?! J'ai rien les mecs!

PAN! Ça, c'était pas moi, mais ils m'ont encore rater! C'est pas avec ça qu'il vont m'avoir. C'est pas un QG c'est une passoire! Je me promène depuis tout à l'heure et je n'ai aucune égratignure! Faut avouer qu'ils sont pas douer, y a des limites à votre bêtises. Soudain, une jeune fille se trouva devant moi.

- Mais ça sors d'où ça?!

Mais elle est dingue?! Je suis en plein raid moi! Ils l'ont repéré! Sans entendre se qu'elle me disait, je la pris par le bras et la tira vers le sol. Je courus jusqu'à un mur, l'a tirant derrière moi. Avec une civile, c'est différent. Assise par terre, derrière un vestige de mur blinder de 1 m de haut, je la regarda. Ça, ça sais pas ce battre et ça sors de je-sais-pas-où, je me tourna brusquement et tira droit devant moi, ils tombaient comme des quilles! Les représailles ne se firent pas attendre et nous dûmes changer quatre fois de planques avant d'avoir la paix.

- Désolée miss, je t'écoutais pas, parce que là tu vois, on est pas dans la merde...

Elle baragouinât qu'elle était Passeur et qu'elle devait m'emmener dans un autre monde, que je pourrais pas revenir et allait m'emmener maintenant...Blablabla, elle me fit un discours dingue. Sois disant j'étais une élue, bref, des conneries.

- Je suis Pearl et-
- Ta gueule! On a problème!
- Plait t'il?
- T'entends?
- Non mais-
- Chut! Y a plus un bruit!

C'était vrai, nada, pas de bruit. C'est super mauvais signe.

- Juste au moment où je commençais à m'amuser, soupirai-je.

« Le disposition d'autodestruction est activée. Explosion dans 20 secondes...19...18...17...Je répète, explosion dans 15 secondes, ceci n'est pas un exercice...13...12.. »

- C'est pas du jeux! Parlouzes va!

Je me tournai vers Pearl, me rappelant soudain qu'elle voulait m'emmener quelque part.

- Tu peut nous faire partir?
- Oui mais-
- Alors active parce que là il nous reste 10 secondes pour jarter sinon tout fait Boum et nous avec!

Heureusement, elle obtempéra rapidement.

Chapitre 9: Et suite

Je me retrouva dans une allée bien symétriques avec des fleurs partout, des petits bancs par ci par là et une fontaine au fond.

- C'est quoi encore que c'te arnaque...

Évidement, c'est la coutume maintenant à chaque fois que je change de vie, je change de nom. Vous avez vu. Eh bien là, j'ai pas d'idée alors on va prendre tous les anciens. Shooter. Black. Rock. Black Rock Shooter sera très bien en attendant je suis seule alors il va falloir que je retrouve la fille là, Pearl, pour quelle me fasse rentrer...quand je pense que tout ça tient même pas sur 10 chapitres! Enfin bon, la suite en temps réel est pour bientôt...

Donc oui! Je sais, la taille des chapitres passent de 5 lignes à 50. Faut pas pousser non plus!

Autres: Nada, (pourquoi j'ai pas réussi à faire 10 chapitres?!)

.:Vous derrière votre écran:.

Prénom, surnom: Tsuki-Chan
Age: 13 ans
Niveau RP: Bof 10 lignes mais je peut aller jusqu'à 50...
Que pensez vous du forum: Cool mais j'aime pas les couleurs, les blancs et les petits poids multicolore c'est pas mon truc.

.:Validation:.

Code de Validation: Validé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victor D.

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 22
Localisation : Dans la nature

Passe
Apprenti Gardien(ne) ou Gardien(ne) à 100% ?: Apprenti gardien
Pouvoirs ::
Niveau:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Black Rock Shooter   Lun 4 Jan - 19:45

Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Candice O.

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 05/12/2009
Age : 22
Localisation : Dans l'herbe en train de manger des bonbons \o/ .

Passe
Apprenti Gardien(ne) ou Gardien(ne) à 100% ?: Gardienne tout court .
Pouvoirs :: Maîtrise de l'eau - Saut à plus de 15 mètres de hauteur - Peut donner vie à son "porte-bonheur" - Peut courir aussi vite qu'elle veut.
Niveau:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Black Rock Shooter   Lun 4 Jan - 19:53

Bienvenue à toi, tu es validée . [=
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pearl
♥ Alice, Poupée aussi froide que la Pocelaine ! ♫
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 05/12/2009
Age : 23

Passe
Apprenti Gardien(ne) ou Gardien(ne) à 100% ?: Jsuis le Passeur spèce de crétin !
Pouvoirs ::
Niveau:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Black Rock Shooter   Lun 4 Jan - 22:50

xDDD

J'adore ta prez' ! Bienvenue à toi !!! *µ*

Alors bon heuuu... Je sais me battre déjà m'enfin bon. N'empêchent j'étais morte de rire au passage ou j'y était. Le "plait t'il" mas bien fait marrer. (pour dire, pendant dix minutes je me suis excitait dessus. ==")


M'enfin encore bienvenue, et super fiche !!! =)

_________________


♥️ Passeur

Pearl alias Alice, Poupée aussi Froide que la Porcelaine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://xyorion.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Black Rock Shooter   

Revenir en haut Aller en bas
 
Black Rock Shooter
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ¤Liste Des Avatars Réservés
» Dog Days sous-titré en français
» My world, my style
» I am Dead Master and You are my Destiny. | Pv.Destiny.|
» Un peu plus près des étoiles...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Xyorion :: Au commencement ! :: Carte de Gardiens :: Cartes Validées-
Sauter vers: